Archives Mensuelles: février 2009

Foire du Livre de Bruxelles : 5 au 9 mars 2009

La prochaine Foire du Livre de Bruxelles se tiendra du jeudi 5 au lundi 9 mars 2009, sur le site de Tours & Taxis.

Vous pourrez ainsi découvrir des éditeurs connus et moins connus, rencontrer des auteurs, assister/participer à différents débats mêlant actualité, lecture, culture, etc.

Si vous souhaitez vous y rendre, nous disposons de quelques entrées gratuites, valables à l’achat d’une entrée payée au tarif plein (une entrée payée 7 euros donne droit à une entrée gratuite).

Passez nous voir à la bibliothèque prochainement ; nous vous remettrons les coupons en question.
logo_flb
Programme détaillé de la Foire du Livre et infos pratiques sur : www.flb.be

Publicités

Cercle de lecture – 17 mars 2009 – 17h30

C’est sur un ouvrage d’un auteur belge, Guy Goffette, que le Cercle de lecture a porté son choix pour sa réunion du mois de mars.

« Verlaine, d’ardoise et de pluie » est paru chez Gallimard et se situe à mi-chemin entre la biographie et le roman.

Voici le résumé que l’éditeur publie sur son site :

« Parce que, tout de même, un homme, c’est bien autre chose que le petit tas de secrets qu’on a cent fois dit. Bien autre chose, en deçà et au-delà de l’histoire qui le concerne, comme un pays sans frontière, et l’horizon ne tient la longe qu’aux yeux.
C’est un pays rêvé quand on ne rêvait pas encore, et c’est le rêve d’un pays qui vous mène quand tout dort, quand on est soi-même endormi. Au réveil, ça vous colle à la peau. Ça vous remplit et ça vous vide tout à tour. La plénitude et le manque, systole, diastole, flux, reflux, qui font aller l’homme comme la mer, d’un bord à l’autre de lui-même.
Parce qu’un poète, c’est toujours un pays qui marche, dressé comme une forêt, et traînant dans sa langue une terre d’exil, un paradis d’échos. »

Le Cercle de lecture est ouvert à toutes et tous et le livre à lire vous est, bien entendu, prêté par la bibliothèque.

Pour tout renseignement complémentaire, un petit coup de fil au 085 27 04 21.


Le nouveau roman d’Olivier Adam : « Des vents contraires »

Quand Paul Anderen décide de quitter la région parisienne et de rejoindre la Bretagne, cela fait un an qu’il est sans nouvelles de sa femme Sarah. Partie pour son travail, un matin, comme à l’habitude, elle n’a plus donné signe de vie.

Paul et ses 2 jeunes enfants ont tenté de reconstruire le quotidien et de survivre malgré tout. Tous 3 sont épuisés, et ce déménagement à Saint-Malo (où il a vécu enfant) va leur permettre, pense-t-il, de reprendre pied, de recoller les morceaux. Son frère Alex lui a proposé un job comme moniteur de conduite au sein de l’auto-école familiale…

Leur nouvelle vie croisera le chemin d’autres personnages, tous un peu écorchés et oubliés par la vie. vents-contraires

Dans ce récit boulversant, Olivier Adam aborde la thématique de l’absence mais aussi celle de la paternité, au quotidien, pour un homme qui a perdu ses propres repères et qui ne trouve pas de réponses aux questions de ses enfants.

Les personnages sont tous très attachants ; l’ambiance bien que triste et mélancoliquer laisse néanmoins transparaître la lumière : celle de l’amour que ce père porte à ses enfants et aussi l’espoir qui fait que la vie continue, malgré tout, même quand des vents contraires veulent nous empêcher d’y croire.

Pour celles et ceux qui ont envie de découvrir la Bretagne, Olivier Adam nous offre aussi, au travers de ce roman, une belle description de la Côte d’Emeraude, pendant l’arrière-saison. Celle-ci participe grandement à l’atmosphère qui se dégage du roman, même si elle alourdit parfois un peu le récit.

Cercle de lecture – mardi 17 février – 17h30

Pour sa prochaine séance, le Cercle de lecture se penchera sur l’ouvrage de Iain PEARS, « Le songe de Scipion ».

Voici en quelques mots ce que nous en dit son éditeur :

Le Songe de Scipion se situe en un lieu unique, la Provence, à trois époques cruciales de la civilisation occidentale : l’effondrement de l’Empire roman au Vè siècle, les années de la Grande Peste au XIVè siècle et l’apogée du nazisme au XXè siècle. Manlius Hippomanes est un aristocrate obsédé par la préservation de l’Empire ; Olivier de Noyen, un poète au service d’un puissant cardinal qui complote pour restaurer la papauté à Rome ; Julien Barneuve, un intellectuel tenaillé par le doute et qui finira par rallier le gouvernement de Vichy. Chacun d’eux nourrit une passion pour une femme d’exception dont l’existence se verra menacée. Un manuscrit ancien – oeuvre de Manlius inspirée du fameux Songe de Scipion-, disparu puis ressurgi, partiellement transmis au fil du temps, sera réinterprété par Olivier et redécouvert par Julien.

Autour de ce texte antique mais aussi autour de l’amitié et de la force du sentiment amoureux, Iain Pears tisse une brillante trame narrative, entrelaçant intimement le destin de trois hommes. À travers eux se posent les questions qui hantent notre monde en temps de crise profonde, et retrouvent aujourd’hui une cruelle résonnance :

Qu’est-ce que la civilisation ? Où réside la vertu quant menace la barbarie ? dans l’engagement, ou dans la neutralité ? Mais la barbarie n’est-elle pas aussi la face hideuse de la civilisation ?

scipion

Si cette lecture vous tente, n’hésitez plus : le livre peut vous être prêté par la bibliothèque et les participants au Cercle de lecture seront enchantés de vous accueillir le mardi 17 à 17h30 ! (2e étage de la bibliothèque, place de Belle-Maison, 2 à Marchin).