Archives Mensuelles: février 2010

Les heures souterraines de Delphine de Vigan


Dans ce roman (qui figurait dans le dernier carré du Prix Goncourt 2009), Delphine de Vigan a su trouver le ton juste pour évoquer un sujet grave : celui du harcèlement moral en entreprise. Même si cette appellation n’est pas utilisée par l’auteur, c’est bien de cela dont il s’agit.

Mathilde, cadre dans un grand groupe, est le bras-droit du responsable du département marketing. Brillante, sa carrière se déroule pour le mieux dans le meilleur des mondes jusqu’au jour où elle ose exprimer en public son désaccord avec les propos que vient de tenir son chef. Et là, c’est la descente aux enfers qui s’installe, insidieusement dans un premier temps, puis qui va crescendo.

Sans jamais verser dans le misérabilisme, l’auteur dépeint de manière très réaliste le parcours du combattant de cette mère de famille, entièrement dévouée à son job et à son entreprise, pour garder la tête hors de l’eau et survivre.

En parallèle, et alors que l’on imagine qu’ils vont forcément se rencontrer, Delphine de Vigan nous fait découvrir Thibault, qui lui, aime une femme qui ne l’aime pas. Sa douleur, bien que moindre par rapport aux souffrances qu’endure Mathilde, est perceptible et également extrêmement bien relatée tout au long de cet excellent roman.

Un point commun à ces deux personnages : la solitude et l’isolement face à un monde (le nôtre) sans scrupules.

Une découverte vraiment très très plaisante…

Publicités