Archives Mensuelles: août 2013

Coup de coeur polar : « « Étranges rivages » de Arnaldur Indridason

Hanté par la disparition de son jeune frère, survenue alors qu’ils étaient enfants, le commissaire Erlendur revient dans le village de sa jeunesse. Il décide d’occuper, pour quelques jours, les ruines de son ancienne maison familiale. Lorsqu’un villageois lui rapporte un fait divers datant du milieu de la Seconde Guerre mondiale, il ne peut s’empêcher de s’y intéresser. L’histoire l’interpelle d’autant plus qu’elle concerne une personne disparue durant une terrible tempête, soit des circonstances qui lui rappellent celles de la disparition de son frère. Même s’ils ne sont plus nombreux, Erlendur va tenter de retrouver certains témoins de l’époque ainsi que des parents et des amis de la disparue.

etranges rivages

Absent des deux dernières enquêtes écrites par son auteur, le commissaire Erlendur revient ici, en solo, loin Reykjavik et dépourvu toute aide humaine ou matérielle. Pourquoi enquête-t-il, alors qu’il n’est pas en service ? Sans doute tout simplement parce qu’il est touché par l’histoire, qu’il se sent capable de la résoudre même des années après et d’ainsi amener un peu de paix à l’âme des derniers témoins vivants. Mais également parce qu’au fond de lui subsiste un espoir de retrouver une trace de son jeune frère, ou peut-être un début d’explication sur sa disparition. Sensible, mélancolique et captivant de bout en bout, conseillé à tous les amateurs de bons polars nordiques.

Publicités

Notre invité pour la Fureur de Lire : Tom Lanoye

Tom LanoyeA3

 

Présent ce week-end au Théâtre de Namur dans le cadre de l’Intime Festival, Tom Lanoye sera notre invité le vendredi 11 octobre, au Bistro du vendredi soir du centre culturel de Marchin.

Tom Lanoye (1958) est un romancier, poète, chroniqueur, scénariste et auteur de théâtre qui vit et travaille à Anvers (Belgique) et au Cap (Afrique du Sud). Il est un des auteurs les plus lus et les plus primés de son territoire linguistique (Pays-Bas et Flandre), il est également très prisé par tous les grands festivals européens. Son nom se prononce à la française : /lanwa/.

Parmi ses œuvres, deux romans autobiographiques ont particulièrement retenu notre attention : « Les boîtes en carton », dans lequel il parle de son enfance en Flandre et de la naissance de son premier amour, et « La langue de ma mère », considéré comme une suite du précédent,  où il parle de sa mère, comédienne amateur, qui perd l’usage de la parole. Tendres et drôles, ces deux romans révèlent une voix très attachante, un auteur au ton très belge, entre ironie, engagement et sensibilité.

Afin de vous permettre de vous familiariser avec son oeuvre, nous avons acquis plusieurs exemplaires de ses deux romans traduits en français : n’hésitez pas à passer à la bibliothèque pour les emprunter.

 

Nos Écrivains Publics seront présents au Solidaris Day


Magnet-Ecrivain-Public_Blog

Ce dimanche 1er septembre 2013, le quartier de l’Avenue Delchambre à Huy accueillera la 6ème édition du « Solidaris Day ».

Vous aurez l’occasion d’y rencontrer nos écrivains publics, qui vous accueilleront avec plaisir sur le stand de la Bibliothèque de Huy.

L’occasion pour elles de vous présenter leurs activités mais également de vous inviter à participer à un petit concours, récompensé -notamment- par des bons d’achats à la librairie « La Dérive ».  Alors, à dimanche?