Archives Mensuelles: juillet 2018

Notre coup de coeur de ce mois de juillet : « Dans les angles morts » d’Elisabeth Brundage

La maison, une ancienne ferme isolée, avait déjà connu deux morts violentes bien des années plus tôt. Dans la famille Hale qui l’occupait, le père et la mère, perclus de dettes et dans l’incapacité d’échapper à la faillite de leur exploitation laitière, avaient préféré se suicider, laissant leurs trois fils orphelins. C’était dans les années ’70 et depuis, la maison peinait à se vendre. Lorsque, des années plus tard, George Clare, un enseignant qui venait d’obtenir un poste dans une petite université toute proche, l’avait acquise pour une somme modique, il s’était bien gardé de préciser cette histoire à sa femme Catherine. Et maintenant, en cette froide soirée d’hiver, le voici, George Clare, rentrant de son travail et découvrant le cadavre de sa femme, assassinée.

Sur la base d’un « pitch » policier, « Dans les angles morts » tisse très subtilement une intrigue familiale rapidement addictive. Creusant au plus profond la psychologie de ses personnages, Elizabeth Brundage, l’auteure, retrace leurs histoires respectives : celles de George et de Catherine d’abord, jusqu’à leur rencontre, les circonstances de leur mariage et de leur arrivée dans cette banlieue new-yorkaise. Celles des différents membres de la famille Hale ensuite, le père, la mère et les trois fils qui feront plus que croiser la destinée des nouveaux résidents de leur ancienne ferme. Un roman puissant, qui prend le temps de déployer les multiples facettes d’une intrigue captivante, à la fois mélancolique, dure et lumineuse et qui marque durablement la mémoire.

Publicités