Archives d’Auteur: biblimarchinmodave

« Les bibliothèques sont le lieu de culture qui rassemble le plus de public en FWB »

Dans son édition de ce mardi 4 février, sous la plume d’Alain Lallemand, le journal « Le Soir » nous immerge dans l’actualité du petit monde des bibliothèques publiques : grandes tendances, prêt inter-bibliothèques et….sous-financement endémique : <<la situation des bibliothèques […] est à la fois une réussite culturelle et une catastrophe budgétaire>>

L’article complet =>

 

Dernières acquisitions de livres imprimés en « grands caractères ».

Ces cinq titres viennent d’enrichir notre fonds de livres imprimés en grands caractères.

Il s’agit d’ouvrages qui s’adressent à toute personne éprouvant des difficultés de lecture ou qui souhaitent tout simplement un plus grand confort de lecture.

150 titres, régulièrement renouvelés par des achats ou via des prêts longues durée de la Province de Liège sont à votre disposition!

« Blues pour trois tombes et un fantôme » : une superbe balade liégeoise

Sous ce titre énigmatique, Philippe Marczewski dresse, en dix chapitres, un portrait de sa ville telle qu’il la voit, la déteste et l’aime au quotidien. Dix chapitres comme autant de balades dans Liège, au fil de ses différents quartiers et à la rencontre de leurs habitants, certains connus et d’autres moins. Au gré de ses promenades pédestres, il convoque des jazzmen célèbres, accompagne un photographe à l’affut de trognes citadines ou s’attarde dans un café avec une bande de potes. Prétexte à des moments de réflexion sur l’histoire de Liège ou sur le cours changeant de la Meuse à travers les siècles, le texte appuie aussi –souvent avec un humour réjouissant– là où ça fait mal : les décisions politiques absurdes et l’urbanisme incohérent en prennent pour leur grade. Sans verser dans le regret larmoyant du temps passé, Marczewski plonge dans ses souvenirs d’enfance, évoque des modes de vie passés à jamais et remet quelques idées en place sur l’immigration.

Les dix textes se révèlent d’une rare densité et d’une beauté littéraire éblouissante. Ils regorgent de phrases que l’on se plait à relire et même à noter pour plus tard. Celle-ci par exemple : «…et je laisse comme un chien fidèle s’ébattre la mélancolie, nul besoin de la siffler, elle reviendra d’elle-même ». Un bonheur !

Deux ateliers zéro déchet

Chaque bibliothèque aura son atelier zéro déchet :-)! 

Le samedi 23 novembre à 10h30 à Marchin et le samedi 30 novembre à 10h30 à Vierset. 

Trois activités ponctueront la matinée : fabrication d’une pierre d’argile, technique du Furoshiki (emballage cadeau au moyen d’un tissu réutilisable) et réalisation de pochettes pour semences (origami).

Participation gratuite mais inscription obligatoire au 085/27 04 21.

 

Expo « Contes au carré » au Centre culturel de Marchin

Depuis plusieurs années, la Bibliothèque et le Centre culturel s’associent de fin novembre à début janvier pour vous proposer une exposition consacrée à l’oeuvre d’un illustrateur de livres pour enfants.  

Cette fois, c’est à Loïc Gaume et à son album « Contes au carré«  que nous consacrerons les salles d’exposition du Centre culturel.

Dans cet album si particulier, Loïc GAUME relève le défi d’illustrer, en mode décalé et humoristique, une quarantaine de contes traditionnels en quatre cases seulement.

C’est sur cette base que la Fédération Wallonie – Bruxelles, enthousiasmée par le talent du jeune auteur, a créé une exposition ludique et interactive qui nous emmène, petits et grands, dans l’univers des contes.

Le Centre culturel de Marchin l’accueillera du 29 novembre 2019 au 7 janvier 2020.

Les animations menées en commun par les équipes du Centre culturel et de la bibliothèque seront adaptées au public accueilli : groupes scolaires et public familial.

Si vous êtes instituteur.trice, n’hésitez pas à prendre contact avec nous pour convenir d’une visite guidée et interactive avec vos élèves (au 085 27 04 21, laissez un message sur le répondeur le cas échéant, nous vous recontacterons rapidement). 

Deux séances d’animation pour les familles sont également prévues.

En pratique : 

Du vendredi 29 novembre au mardi 7 janvier 2020
Vernissage le dimanche 1er décembre, de 11h à 17h
Samedi et dimanche, de 14h à 17h ou sur r-v
En semaine : visites animées pour les groupes scolaires, sur rdv
Les dimanches 1er décembre et 5 janvier à 11h : animations pour enfants et parents (inscriptions nécessaires : 085/270421, laissez un message sur le répondeur le cas échéant)

Le « zéro déchet » dans votre bibliothèque

Du 16 au 24 novembre prochain, c’est le retour de la Semaine Européenne de Réduction des Déchets (SERD).

L’occasion de marquer le coup pour essayer de diminuer nos déchets et de consommer mieux !

Dans ce cadre, nous organisons, en collaboration Intradel, une animation « zéro déchet » qui s’articulera autour de 3 activités que tout un chacun peut facilement intégrer dans son quotidien.

Cette animation se déroulera à la bibliothèque de MARCHIN* le samedi 23 novembre et à la bibliothèque de MODAVE le samedi 30 novembre.

Au programme :

Atelier 1 : fabrication d’une pierre d’argile

Atelier 2 : emballage suivant la technique du Furoshiki

Atelier 3 : fabrication d’un sachet de graines sous forme d’origami, pour y ranger des semences de fleurs mellifères.

Ces ateliers seront encadrés par les bibliothécaires.

Nous pourrons également vous faire découvrir ou re-découvrir une partie de nos collections qui sont en lien avec les thématiques abordées dans les ateliers.

Infos pratiques :

Samedi 23 novembre à la bibliothèque de Marchin (place de Belle-Maison, 2) de 10h30 à 12h

Samedi 30 novembre à la bibliothèque de Modave (Rue Mont Ste Aldegonde, 8 à Vierset) de 10h30 à 12h

Participation gratuite et vous repartez avec ce que vous aurez fabriqué/créé !

Inscription OBLIGATOIRE au 085/27.04.21 (l’inscription induit que vous participiez aux 3 ateliers)

Nombre de places limité à 15 personnes pour chaque commune.

*En collaboration avec le service Environnement de la Commune de Marchin

Pourquoi nous invitons Myriam Leroy (2)

Dans la lignée de son précédent et premier roman (« Ariane », 2018), Myriam Leroy nous propose un texte fort, interpellant, non dénué d’humour et qui illustre une thématique très actuelle.

Basée sur une expérience personnelle, elle met en scène une femme médiatique qui, pour ne pas froisser un de ses admirateurs, accepte d’échanger avec lui quelques messages sans réelle importance. A ses yeux à elle du moins. Pour « Denis », l’admirateur en question, il s’agit de tout autre chose, et si sa correspondante manque de régularité dans leur correspondance, qu’elle répond trop lentement ou trop succinctement, il ne manque pas de le lui faire savoir. Sur un ton doucereux. Presque plaintif. Sans élever la voix, pour peu que cela soit possible par écrit. Dans un premier temps, elle se révèle incapable, parce trop gentille et craintive aussi, de se débarrasser du gêneur. Lorsqu’elle s’y résout enfin, la réaction de Denis sera celle d’un ado, d’un être immature et pervers, d’une personne animée d’une seule intention : celle de nuire et de détruire psychologiquement.

Le harcèlement dont fera l’objet la femme médiatique –jamais nous ne saurons son identité- sera d’abord en mode doux, le « Denis », grand seigneur, lui laisse une chance de changer, avant d’aller crescendo en violence verbale, sans jamais faiblir dans sa régularité. Tous les jours, sur les divers réseaux sociaux, ce seront injures crapuleuses, calomnies et désinformations touchant tant la vie intime que professionnelle de la victime, servies par un vocabulaire grossier. Les partages et commentaires du même acabit de la part d’inconnus seront nombreux, accentuant d’autant la descente aux enfers.

« Les yeux rouges » confirme le talent de Myriam Leroy et sa capacité à scotcher son lecteur. Style direct, ton et vocabulaire aussi actuels que le cœur du récit, mise en scène des personnages faussement lacunaire, tout est mis en place pour ne pas ménager ceux qui s’aventurent dans son univers. L’inconfort transpire, la situation nous révolte et éveille notre dégoût, notre indignation et notre empathie. Tout l’inverse d’une littérature reposante.

Myriam Leroy sera notre invitée ce vendredi 18 octobre, tous les renseignements se trouvent sur ce site.

Pourquoi nous invitons Myriam Leroy (1)

« Ariane », c’est l’histoire d’une amitié entière et excessive entre deux adolescentes, que tout oppose. L’une est timide, peu sûre d’elle et issue d’une famille coincée, qui se revendique comme bourgeoise mais n’en a ni les moyens ni les codes. La seconde, Ariane, provient d’une famille riche ; elle est belle et attire les regards. Leur relation va se construire au fil des brimades et des coups bas qu’elles infligent aux autres, dans un récit empreint de noirceur et d’une ambiance un peu malsaine qui laisse présager que cette histoire ne pourra que mal se terminer.

Cette thématique de l’amitié entre deux ados n’est pas vraiment nouvelle mais d’emblée, Myriam Leroy propose une narration enlevée, un ton grinçant, une écriture qui prend aux tripes et qui donne vie à un roman dont on ne sort pas indemne. On est très loin d’une amitié tranquille au long cours. Myriam Leroy s’attache à nous faire découvrir ses personnages au travers de leurs contradictions et de leurs faiblesses et parvient à les rendre terriblement réels. De par son décor dans le Brabant wallon des années 90, l’histoire met également en lumière quelques références et souvenirs de cette époque. Les retours vers le présent et les dernières pages du livre nous rappellent que l’adolescence est une période qui peut être très violente et dans laquelle les jeunes se trouvent projetés sans vraiment y être préparés. Un premier roman vibrant, très réussi que l’on aimera…. ou pas.

Myriam Leroy est notre invitée ce vendredi 18 octobre, tous les renseignements sont sur ce site.

Les sciences dans la vie quotidienne : toute une expo à la bibliothèque!

 

Science en chantier est une exposition interactive consacrée aux sciences qui s’adresse aux enfants et aux jeunes de la 5ème primaire à la 2ème secondaire. Il s’agit d’un projet participatif (observer, manipuler, chercher, expérimenter, déduire) qui montre que les sciences sont omniprésentes dans notre quotidien.

Conçue par la Bibliothèque centrale de la Province de Liège, en partenariat avec l’asbl Hypothèse, la Maison de La Science et l’asbl Science et Culture, l’exposition vous attend à la bibliothèque de Marchin entre le 9 octobre et le 6 novembre 2019.

Pour plus d’infos, n’hésitez pas à nous appeler au 085/27.04.21 ou nous envoyer un mail : bibliotheque@marchin.be

 

Fureur de Lire : à vos agendas (2)!