Archives de Catégorie: animations

Rendez-vous le 10 octobre pour notre traditionnelle soirée littéraire de l’année!

 

flyer-agrandissement

Publicités

Les lauréats du Prix Versele 2014 sont connus !

Hip hip hourra : voici les résultats tant attendus du Prix Versele 2014.

Avant de vous livrer le verdict des urnes, petit rappel du fonctionnement de ce prix de littérature qui fait voter des enfants (et uniquement des enfants !), pour leur livre préféré, un peu partout en Wallonie et à Bruxelles.

Dans la commune de Marchin, ce sont tous les enfants des écoles qui participent chaque année (dès la 1ère maternelle, implantations et réseaux confondus).

La bibliothèque passe dans chaque classe pour présenter les livres sélectionnés par la Ligue des Familles : 5 livres dans chacune des 5 catégories. Les enfants et les enseignants peuvent ensuite profiter de ces trésors pendant plusieurs semaines et vient ensuite le moment important du vote. Chacun complète son bulletin et le glisse dans l’urne. La bibliothèque se charge ensuite d’acheminer tous les bulletins vers la Ligue des Familles qui dépouille le tout.

Un sacré boulot quand on y pense : pour l’édition 2014, en Wallonie et à Bruxelles, quelque 42.000 enfants ont ainsi voté pour le livre qu’ils avaient le plus apprécié.

Allons-y pour le palmarès :

1 Chouette : Morse, où es-tu ? de Stephen Savage

2 Chouettes : Rêves d’océan de Dennis Nolan

3 Chouettes : Dessine ! de Bill Thomson

4 Chouettes : Le Yark de Bertrand Santini et Laurent Gapaillard

5 Chouettes : Le goût de la tomate de Christophe Léon

Image

Merci aux enseignants et aux directions pour leur collaboration et merci aux enfants pour leur participation !

Rendez-vous dès le mois d’octobre pour de nouvelles aventures littéraires…

« A plus inconnu que le soldat inconnu : sa femme » : un atelier d’écriture pour commémorer la Grande guerre

14-18, c’est notre histoire à toutes et tous ! Lointaine, certes, mais qu’il est important de commémorer…

C’est dans cet esprit que le service « écrivain public » de la bibliothèque de Marchin-Modave vous invite à participer à un atelier d’écriture, ouvert à tous, dès 14 ans !

L’idée est de se retrouver dans une atmosphère agréable et conviviale pour évoquer ensemble cette période de l’histoire, au travers des lettres des soldats partis au combat, en imaginant que nous ayons été leurs correspondantes : l’épouse, la mère, la soeur, la cousine, l’amie, la marraine, etc.

Ce projet, intitulé « A plus inconnu que le soldat inconnu : sa femme »  est mené en collaboration avec la Bibliothèque centrale de la Province de Liège et Présence et Action Culturelles (PAC).ImageAucun prérequis n’est nécessaire pour participer à l’atelier :

–         ni celui de savoir écrire (un atelier d’écriture est avant tout un lieu  de création et de partage axé autour du plaisir d’écrire, sans la peur de commettre des fautes d’orthographe !) ;

–         ni celui de connaître cette époque : différents documents seront ainsi à votre disposition en guise de source d’inspiration ;

–         bien que nous ayons choisi de considérer spécifiquement le point de vue des femmes, cette activité ne leur est pas exclusivement réservée ! Les messieurs qui souhaitent participer sont les bienvenus : un tout petit effort leur sera demandé pour se mettre dans la peau (et surtout dans la tête !) de la gent féminine !

Si cette période de l’Histoire vous passionne ou, au contraire, si elle vous est inconnue, si le thème vous inspire ou si vous avez envie de découvrir ce qu’est un atelier d’écriture, rejoignez-nous pour donner libre cours à notre (nos) créativité(s) !

L’atelier se déroulera en 2 séances de 3 heures (participation gratuite), durant le mois de mai.

Nous vous accueillerons à la Bibliothèque de Marchin-Modave, place de Belle-Maison 2 à Marchin.

Pour plus de renseignements, n’hésitez pas à nous rendre visite ou à nous passer un petit coup de fil au 085/27 04 21.

Eva Kavian à Marchin

HPIM1165
Ce mercredi 2 avril 2014, Eva Kavian était invitée par la Bibliothèque de Marchin-Modave à rencontrer des classes de l’Athénée Royal Prince Baudouin.
Récompensée en 2006 par le Prix Marcel Thiry pour son roman « Le Rôle de Bart », l’auteur répondait aux questions des élèves de première année secondaire sur son huitième roman « Premier chagrin », publié chez Mijade, un éditeur belge spécialisé en littérature jeunesse.
L’ex-ergothérapeute, dont les ateliers d’écriture se sont étendus à un plus large public, propose un nouveau roman réaliste basé sur son expérience, sa vision des familles actuelles face à la maladie incurable et face à la mort.HPIM1169
Dans une ambiance calme, les élèves, quoiqu’un peu tendus, sont attentifs.
La voix posée d’Eva Kavian rassure : « Je sais que vous avez des questions préparées, mais je préfère les questions spontanées ».
Les questions fusent, et nous découvrons la façon dont l’auteur met en place « son puzzle » : un livre rédigé en huit jours de travail intense, de treize à quinze heures par jour, la création d’une histoire se déroulant dans son village de Malonne, où elle écrit dans son bureau en compagnie de ses trois filles qui l’inspirent, ainsi que sa relation avec Mijade, sa maison d’édition avec laquelle elle négocie la mise en page, le choix du titre et la tranche d’âge à laquelle le livre devra correspondre.
L’intérêt pour le livre est manifeste, des réactions positives se font entendre dans chaque classe lorsque l’auteur annonce qu’une suite est prévue à l’histoire.
L’activité se termine par une séance de dédicaces des livres d’un auteur qui vient, nous l’espérons, de déclencher une pléiade de futures carrières d’écrivains.

Tom Lanoye, auteur-interprète d’un soir

IMG_8068 web petit

Troisième édition de nos ‘rencontres littéraires’ placées sous le signe de la Fureur de Lire, la soirée de vendredi aura marqué les participants. Par son humour, son ton direct et son professionnalisme, notre invité, Tom Lanoye, a très rapidement conquis son public. En fait de lecture à voix haute, il nous a livré une véritable interprétation de ses textes, tout en chaleur, en sensibilité et marquée du sceau de la sincérité. De « Tombé du ciel » (son dernier titre fraîchement sorti),  dont il nous a livré un long extrait,  aux « Boîtes en carton » pour finir par « La Langue de ma mère », c’est à une plongée souvent extrêmement drôle dans son œuvre romanesque que l’auteur nous a invité.IMG_8061 web grand

A l’invitation de plusieurs participants, il a également évoqué la situation politique belge, en abordant la situation à Anvers et les relations entre le monde politique et les artistes. Une soirée bien à l’image de ses textes donc : éclectique, surprenante et d’une sobre et incontestable intelligence. Du grand art, merci à lui!

(photos : Jean-Marie Willot)

Fureur de Lire : animation « Voyage au bout des doigts »

Deux heures très chouettes hier après-midi sur le thème du voyage…, en petit comité, il est vrai, mais bon ce n’est pas forcément nécessaire d’être nombreux pour passer un bon moment autour des livres …

Les loustics présents ont donc eu l’occasion de découvrir ou de re-découvrir le merle Zigomar et son sens assez particulier de l’orientation ; Victor et son magnifique train : mais que fait-on quand il n’y a plus de rails ;  nos amies les sardines assises sur un banc, etc…

ImageImage

Ils ont ensuite pu créer leur propre carte postale : cartons, vieux papiers, magazines, ciseaux, colle et pinceaux étaient à leur disposition. pour leur permettre de mettre en images une scène tout droit sortie de leur imaginaire. Un petit moment de création sans contrainte si ce n’est celle de découper, de coller et surtout de s’amuser ….

Image

Le Prix Bernard Versele 2014 à Marchin, c’est parti !

C’est toujours un réel plaisir de partager des moments de lecture avec les plus jeunes.

Ce fut encore le cas hier, à l’Ecole de Vallée, qui accueillait la bibliothèque pour la présentation des livres du Prix Bernard Versele – édition 2014.

« Les 3 petits pourceaux »  (plus connus sous le titre « Les 3 petits cochons » !) , un grand classique qui fait toujours rire, surtout au moment où le loup souffle, crache et…pète !

« Rêves d’océan » (Dennis Nolan), un album sans texte, qui fait la part belle à l’imagination et au rêve. Les yeux grands ouverts, les illustrations défilent et chacun, dans sa tête, imagine son histoire !

« Le géant et le gigot » (Christian Oster) : l’histoire de Gérard le géant qui en a marre de manger du gigot. Et oui, dans ce pays fantastique, on ne peut manger que des aliments dont le nom commence par la première lettre de son prénom. Et bien sûr, chacun n’a pas manqué d’imaginer et de citer à voix haute ce qu’il ou elle pourrait déguster si il/elle était dans le cas des habitants de cette mystérieuse forêt !

Dans « Le bus de Rosa » (Fabrizio Silei), ce sont les thèmes du racisme et de la ségrégation raciale qui sont abordés, à travers l’histoire de Rosa Parks. Citons encore le roman « Mandela et Nelson » (Herman Schulz)  pour les plus grands.

Ce ne sont là que des premières impressions. Tous les élèves vont pouvoir découvrir les livres à leur aise pendant les prochaines semaines, s’en imprégner. Ils feront ensuite leur choix qu’ils concrétiseront en remplissant un petit bulletin de vote. Ceux-ci seront alors renvoyés à la Ligue des Familles pour être comptabilisés avec tous les autres. Dans chaque catégorie, cinq livres sont en compétition. Seuls les enfants peuvent voter pour élire le plus CHOUETTE livre.

Après l’Ecole de la Vallée, ce sera au tour de celle des Bruyères. Puis viendront Belle-Maison et l’Ecole Saint-Joseph. Un projet auquel toutes les classes et toutes les écoles de Marchin participeront pour la 6e année consécutive !

Notre invité pour la Fureur de Lire : Tom Lanoye

Tom LanoyeA3

 

Présent ce week-end au Théâtre de Namur dans le cadre de l’Intime Festival, Tom Lanoye sera notre invité le vendredi 11 octobre, au Bistro du vendredi soir du centre culturel de Marchin.

Tom Lanoye (1958) est un romancier, poète, chroniqueur, scénariste et auteur de théâtre qui vit et travaille à Anvers (Belgique) et au Cap (Afrique du Sud). Il est un des auteurs les plus lus et les plus primés de son territoire linguistique (Pays-Bas et Flandre), il est également très prisé par tous les grands festivals européens. Son nom se prononce à la française : /lanwa/.

Parmi ses œuvres, deux romans autobiographiques ont particulièrement retenu notre attention : « Les boîtes en carton », dans lequel il parle de son enfance en Flandre et de la naissance de son premier amour, et « La langue de ma mère », considéré comme une suite du précédent,  où il parle de sa mère, comédienne amateur, qui perd l’usage de la parole. Tendres et drôles, ces deux romans révèlent une voix très attachante, un auteur au ton très belge, entre ironie, engagement et sensibilité.

Afin de vous permettre de vous familiariser avec son oeuvre, nous avons acquis plusieurs exemplaires de ses deux romans traduits en français : n’hésitez pas à passer à la bibliothèque pour les emprunter.

 

Nos Écrivains Publics seront présents au Solidaris Day


Magnet-Ecrivain-Public_Blog

Ce dimanche 1er septembre 2013, le quartier de l’Avenue Delchambre à Huy accueillera la 6ème édition du « Solidaris Day ».

Vous aurez l’occasion d’y rencontrer nos écrivains publics, qui vous accueilleront avec plaisir sur le stand de la Bibliothèque de Huy.

L’occasion pour elles de vous présenter leurs activités mais également de vous inviter à participer à un petit concours, récompensé -notamment- par des bons d’achats à la librairie « La Dérive ».  Alors, à dimanche?

Audren, l’auteure du « Paradis d’en bas » à Marchin.

Ce mardi 23 avril, journée mondiale du livre, la bibliothèque de Marchin-Modave et l’Athénée Royal Prince Baudouin avaient invité Audren, une auteure de romans très appréciés des jeunes, à rencontrer plusieurs classes de 1ère et de 2è secondaire.

Audren est l’auteure de plus de 25 romans, pièces de théâtre et recueil de poèmes pour la jeunesse, publiés à l’Ecole des Loisirs (Paris). Elle est également chanteuse.

C’est après avoir découvert et apprécié « Le paradis d’en bas » (qui compte à présent trois tomes) que le choix des étudiants s’est porté sur Audren. Certains d’entre eux ont ensuite lu le premier volume des « Orphelines d’Abbey Road », qui les a tout autant enthousiasmés.P1000732

Durant cette rencontre, les étudiants ont eu l’opportunité de discuter librement avec l’auteure, de lui poser des questions sur son œuvre, sur sa manière de travailler, sa motivation et ses espérances. Une belle occasion pour eux de découvrir que, derrière chaque livre, il y a un écrivain, une personne en chair et os, dont la personnalité ne peut que transparaître dans ses écrits. Une occasion également de se rendre compte qu’un livre ne recèle aucun caractère sacré mais qu’au contraire, il peut, comme n’importe quel autre loisir, prendre sa place dans l’univers quotidien des jeunes.

Décontractée et adepte de la « positive attitude », malgré son long et tumultueux trajet depuis Paris, Audren a charmé les étudiants -et les enseignants et vos bibliothécaires !- par son franc-parler, sa simplicité et sa générosité. Les discussions ont souvent pris une tournure non-scolaire, chacun se laissant aller sans trop se surveiller, tous à la joie d’une discussion à bâtons rompus. Une expérience que, tant du côté de la bibliothèque que de celui de l’Athénée, chacun compte bien renouveler.

Une petite vidéo? Ici!