Archives du blog

Braquages en Belgique

Bruxelles, février 2013

Complètement débordé et n’ayant pas de temps à consacrer à un nouveau dossier, l’avocat Jean Villemont promet, un peu malgré lui, à Adel Bachir, d’aller rendre visite à son fils qui vient d’être incarcéré à la prison de Forest.

Akim Bachir aurait tenté de braquer un bureau de poste et pris un témoin en otage, tout cela quasiment sous les yeux de la police… Cette affaire n’a guère de sens pour Jean. Pourquoi ce pauvre homme se serait-il jeté ainsi dans la gueule du loup ?

Au cours de ce même mois de février, un groupe d’individus pénètre au volant de grosses cylindrées dans la zone de l’aéroport de Zaventem et s’empare en quelques minutes à peine, sans le moindre coup de feu ni de blessé, d’un pactole de diamants dont la valeur est estimée à quelque 50 millions de dollars.concerto

Frank Jammet, braqueur repenti, qui mit sur pieds de nombreux braquages de fourgons dans les années 90, faisait-il partie de ce groupe ? Aurait-il replongé ? La police ne dispose pas du moindre indice qui pourrait l’incriminer.

Examinant les deux affaires en parallèle, Paul Colize nous emmène à travers les rues de Bruxelles et nous fait découvrir ce monde de gangsters dans un roman à l’écriture fluide et très bien documenté. Mêlant fiction et Histoire, il insuffle à son récit un rythme intéressant, alternant les points de vue et les époques, et tente de percer le mystère Franck Jammet et de comprendre si ces deux affaires pourraient être liées. Un polar captivant !

(Paul Colize sera notre invité le 14 octobre prochain, plusieurs exemplaires de ses romans vous attendent à la bibliothèque).

Publicités

La Fureur de Lire dans vos bibliothèques : le programme

programme-fureur-2016

Un polar qui déménage!

l_avocat_le_nain_et_la_princesse_masquee

Avocat très connu à Bruxelles, spécialisé dans les affaires de divorce, Hugues Tonnon ne commet pas souvent d’erreur. Celle qui consiste à partager un repas avec une de ses clientes, puis à passer une partie de la nuit avec elle, en temps normal, il l’aurait évitée. Mais voilà, outre le fait que Nolwenn Blackwell, la cliente en question,  présente une plastique qui ne laisse aucun homme indifférent, il avait quelque peu forcé sur le vin durant le dit repas. La belle lui ayant demandé de la raccompagner, la galanterie de Tonnon avait parlé et une chose en entraînant une autre… Tout cela n’aurait sans doute pas porté à conséquence si le lendemain matin, l’avocat n’avait été réveillé par la police venue lui annoncer que le cadavre de Nolwenn avait été retrouvé à son domicile.

Il en faut peu pour réduire une bonne réputation à néant : une affaire légèrement scabreuse, des photos dans la presse à sensation et un flic hargneux croyant dur comme fer à la culpabilité de Tonnon ont suffit à faire de celui-ci un fugitif façon Harisson Ford dans le film du même nom. Pressé de toutes parts, l’avocat ne trouve effectivement pas d’autre solution que de mener lui-même l’enquête afin de démasquer le véritable coupable. Il devra voyager par monts et par vaux, affronter bien des périls en diverses contrées, accompagné par une journaliste à l’humeur exécrable et aux motivations peu claires. Echevelées et souvent très drôles, ses pérégrinations se révèlent crédibles et procurent un véritable plaisir de lecture qu’il serait dommage de bouder.

(Paul Colize sera notre invité le 14 octobre prochain, plusieurs exemplaires de ses romans vous attendent à la bibliothèque).